Documents

Cette rubrique regroupe des documents (questionnaires, évaluations, lettres, etc.) en relation avec Mahar Schützenberger.

Enquête nationale sur les lycéens et collégiens - 1966

Note : Mahar Schützenberger est âgé de neuf ans et se trouve en classe de sixième quand sa mère répond au questionnaire du Centre de Sociologie Européenne.

 

Avis motivés des professeurs de sciences de Mahar Schützenberger - mai 1974

 

Note : les avis des professeurs du Lycée Buffon sont communiqués au Lycée Sainte Geneviève dans le cadre du dossier de candidature pour entrer en classe préparatoire scientifique.

 

Physique : Elève parfaitement capable de suivre une classe préparatoire ; Schützenberger assimile avec facilité les notions qui lui sont enseignées. Les résultats durant cette année de Terminale C sont très valables : 18 A au premier semestre et 14 B au second

Mathématiques : Michel Schützenberger est un élève très sérieux qui comprend et assimile très rapidement. Son travail m'a donnée (en 1ère C et T. C) toute satisfaction. Il obtient cette année une moyenne de 16/20 à tous les travaux écrits en temps limité. Son esprit critique est également bien développé. Je le crois particulièrement apte à suivre d'excellentes étude dans une classe préparatoire.

 

Entretien du Père Pardonnat s.j. avec Mahar Schützenberger - 11 mai 1974

Note : l'entretien se déroule dans la cadre de la candidature de Mahar Schützenberger au Lycée Sainte Geneviève de Versailles.

J'ai vu le (?) Michel le 11 mai. Intéressant.

- Physiquement, du genre nerveux un peu fragile - On voit que sa mère est "des îles" (Javanaise)

- Intellectuellement : ne se majore pas - a un petit côté fumiste, décontracté - mais fort motivé par la "Physique" en tant qu'avenir - S'exprime bien, mais nul par écrit.

- Caractère : finesse, humour, franc - indépendant car "élevé sans contrainte"

- Non baptisé, non croyant. Il a été un an pour "mûrir" et s'équilibrer physiquement au collège sj de Naples - ravi - pour la première fois de sa vie il a parlé profondément avec un adulte, et c'était l'aumônier.

- Son père n'était pas très chaud pour qu'il vienne ici. C'est lui qui le veut à cause du "contexte" dont lui a parlé un Sup 1 Bruno Marc, camarade de lycée. Et contre un de ses cousins, franklinois pendant 8 ans, et qui dit pis que pendre de Franklin et des Jèz.

Père Pardonnat s.j.

 

Du Père Giuseppe Ursillo s.j. au Père Préfet des études du Lycée Sainte Geneviève de Versailles - 2 juin 1974

Note : ce document est la "lettre de référence personnelle" adressée par le professeur d'anglais et de religion de l'Institut Pontano de Naples dans le cadre de la candidature d'entrée au Lycée Sainte Geneviève de Mahar Schützenberger (cf. lettre de Mahar au Préfet du 12 mai 1974). Nous avons reproduit le texte sans corriger les rares fautes de français ; les renseignements demandés par le Lycée concernent :

- Le candidat :

Valeur personnelle : caractère, loyauté, équilibre, jugement, maturité.

Sens des responsabilités : ouverture à la vie communautaire, engagement dans la vie du lycée ou à l'extérieur, notamment sur le plan chrétien...

Recherche de la vérité : intérêt pour les problèmes humains et spirituels...

- Sa famille : sens éducatif, responsabilités assumées...

Le candidat

J'ai connu Michel Schützenberger qui a passé un an dans notre Institut Pontano et dans ma classe. Nous avons eu beaucoup de discussions sur sujets regardant la vie, la religion et il a toujours montré un profond intérêt. Je crois qu'il ait une bonne maturité et équilibre pour son âge. Il n'est pas chrétien, mais il a toujours montré une sérieuse ouverture pour ces problèmes ; il a participé aux réunions religieuses de mon groupe toujours avec intérêt. Il était bien accepté par les garçons et les filles de notre école pour son ouverture à la vie communautaire.

Sa famille

J'ai connu aussi ses parents, qui venaient chaque fois aux réunions des familles, professeurs et élèves. Ils étaient très heureux d'avoir leur fils chez nous, particulièrement pour les problèmes de vie qui étaient discuté dans notre école. Je me suis aperçu qu'ils connaissaient très bien les problèmes humains et religieux que nous venions discuter dans nos classes de religion entre de littérature anglaise. P.S. Je vous prie d'excuser mon français.

Père Giuseppe Ursillo s.j.

 

 

Evaluations du Père Peccoud s.j. Préfet des études du Lycée Sainte Geneviève - 1974-1976

 

Notes : les notes suivantes constituent les évaluations périodiques du Préfet des études.

22 octobre 1974

Bon départ. Très nerveux. Indépendant. fac aux USA ?

Noël 1974

- Chimie : écrit insuffisant

- Français : idem + expose et orth

- Anglais : oral TB. Ecrit --

- Mathématiques : intelligent. très. mais apprendre à rédiger

- Physique : ditto

- Dessin : -+

Pas d'excuse. Passe en piaule à 4. Appréhende.

 

18 octobre 1975

Un peu perdu dans la manière de travailler : doit se fixer un plan de travail et s'y tenir ; en compale, apprendre à lire un sujet calmement ; noter, après la compale, une réaction de panique ou autre. Niveau insuffisant ? Oui.

Noël 1975

- Mathématiques : Résultats insuffisants par manque de rigueur. Doit travailler en particulier le cours.

- Physique : Assez bien dans l'ensemble. Semble avoir de bonnes idées mais peut certainement mieux faire.

- Chimie : Résultats moyens.

- Dessin : Bon travail.

- Français : A peine moyen.

- Anglais : Très bons résultats. Intervenez davantage en classe dans l'intérêt de tous.

- Le Père Préfet des Etudes : Je connais quelqu'un qui, à force de croire que les résultats sont issus de l'intelligence intuitive et non du travail en profondeur, aura microméca de Besançon péniblement, alors que les ENS lui seraient accessibles. Sachez bien

- 1°) Que le calme en composition ne se puise que dans la régularité d'une vie régulière ;

- 2°) Qu'il ne faut pas compter sur moi pour vous reprendre en 5/2 en cas d'échec si vous ne vous prenez pas en mains fermement dès la rentrée.

Pâques 1976

- Mathématiques : Une connaissance insuffisante du cours qui crée des confusions, qu'il est difficile de masquer, surtout à l'écrit.

- Physique : Pourrait tellement bien faire et monter haut s'il avait un peu la foi. Réveillez-vous il est encore temps et allez de l'avant avec toute votre énergie. Comprenez que vous n'avez rien à perdre en entrant à la rue d'Ulm.

- Chimie : Doit améliorer l'écrit.

- Dessin : Très bon travail.

- Français : Moyen.

- Anglais : Très bons résultats. Mais se manifeste trop peu.

- Le Père Préfet des Etudes : Réussir aux concours demande d'y croire et vous doutez trop de vous-même. Un seul remède : vous mettre dare dare au travail, découvrir que c'est en travaillant qu'on y prend goût et que, de surcroit, vous êtes capable de réussir, et dès cette année.

 

Du Père Peccoud s.j. à Mahar Schützenberger - 13 août 1976

 

Note : cette lettre est la réponse à la lettre de remerciement du 3 août 1976.

 

Le 13 août 1976

Mon cher Michel,

Merci beaucoup de votre mot. Je partage votre joie qui est l'heureux aboutissement d'une fin d'année où vous vous êtes ressaisi par un travail à la hauteur de votre ambition. Je ne pense pa que vous serez plus malheureux à l'X qu'à Ulm et je suis persuadé que votre humour aura raison des vicissitudes de la vie militaire. Ne faites pas trop de mauvais esprit durant votre premier mois de stage mili puisque c'est là que s'établit le classement qui, indépendamment de celui du concours, vous donnera de choisir une affectation militaire pas trop ennuyeuse.

J'espère que j'aurai le bonheur de vous revoir, ne serait-ce qu'à la fête de prépa mais trouvez dans ces lignes toute mon amitié qui vos restera fidèle.

D. Peccoud s.j.

 

© 2018 par Philippe Schützenberger. Proudly created with Wix.com